mardi 6 février 2018

Le prince brisé d'Erin Watt

Titre : Les Héritiers T2 - Le prince brisé
Auteur : Erin Watt
Editeur : Hugo Roman Collection New Romance
Prix : 17€

Disponible en format broché et numérique

Quatrième de couverture :
Reed Royal a tout. 
Il est beau, riche et possède une position sociale enviée de tous. Dans son école où ne sont admises que les familles de l'élite locale, les filles lui courent après et les garçons rêvent d'être comme lui.
Et, pourtant, personne ne l'intéresse en dehors de sa famille. Mais ça, c'était avant l'arrivée d'Ella.
Ce qui avait mal commencé à l'arrivée de la jeune protégée de son père se transforme en quelque chose de radicalement différent. Un besoin de l'avoir près de lui, de la protéger.
Or, à cause d'une erreur idiote, Ella va s'éloigner. 
Le chaos s'installe chez les Royal, et le monde de Reed s'effondre. Ella ne veut plus avoir affaire avec lui. Elle pense qu'ils ne font que s'autodétruire. Et si elle avait raison ? Secrets, trahisons, ennemis. Des situations jusque-là inconnues pour Reed. 
S'il veut récupérer sa princesse, Reed va devoir lui prouver qu'il est un type bien.

Mon avis :
Avec le cliffhanger de « malade » survenu à la fin du premier tome, je ne pouvais que me jeter sur ce deuxième opus dès sa sortie nationale.
Ma curiosité était à toute épreuve, attendre un mois, a été un enfer pour moi, mon esprit était torturé, j’en parlais à tout bout de champs (j’ai d’ailleurs bien soulé mon entourage… pardonnez-moi)
Je me suis posée mille et une questions et mon cerveau a surchauffé !

Venu le jour J, je me suis littéralement jeté dessus et je l’ai lu d’une traite, impossible de lâcher ce roman 😍
Il est encore meilleur que son prédécesseur !
Il nous tient en haleine tout du long, la plume est toujours aussi addictive et l’histoire est encore meilleure.
Et en plus nous avons même droit au point de vue de Reed, qui est notre personnage masculin principal !

Un sans-faute pour ma part. C’est encore un coup de cœur et je sais maintenant que cette saga figurera dans mon top 10 de l’année 2018.

Nous reprenons le récit à l’instant même où nous avons quitté Ella lors du précédent livre.
À savoir, à sa fuite du domaine Royal, après avoir surpris son petit ami, Reed, dans les bras de Brooke…

Reed est dans de beaux draps, et dès le premier chapitre, les auteures font la lumière sur ce cliffhanger.
En effet, nous apprenons le pourquoi du comment et nous avons une nouvelle vue sur la personnalité de Reed, ce qu’il a bien pu faire par le passé pour essayer de se venger de son père, combler sa solitude, faire le deuil de sa mère et apprendre à survivre.

Le fait d’avoir accès aux pensées de Reed, dans ce tome-ci est un vrai plus au roman.
C’est vraiment ce qu’il avait manqué au premier.
Nous retrouvons Ella, quelques chapitres plus tard…
Bien entendu, elle ne compte pas du tout pardonner à Reed sa trahison et elle est bien décidé à en faire voir de toutes les couleurs aux Royal !
Elle est toujours aussi têtue et bornée, elle ne voit que le verre à moitié vide… Mais avec son passé c’est plus que compréhensible, néanmoins, elle devrait apprendre à faire confiance.
Certes, n’importe qui fait des erreurs, ce n’est pas pour ça qu’on est forcément mauvais.
Son comportement laisse à désirer à certains moments mais mis à part cela, elle reste néanmoins une héroïne qu’on apprécie ou qu’on adore détester.

Le personnage d’Easton est toujours aussi drôle et nous ressentons très bien son chagrin suite au départ d’Ella (qu’il vivra comme un abandon) 😓

Ce deuxième opus est une vraie réussite, il n’y a aucune lenteur, le fil conducteur est bien mené et l’histoire monte crescendo.
Les émotions sont bien décrites et nous les ressentons très bien.
J’ai eu mal au cœur pour Reed à certains moments 💔
Certes, son comportement n’est pas tout rose mais grâce à Ella, il a changé, et l’évolution de ce personnage est grandiose.

Nous avons encore une fois droit à un cliffhanger de « la mort qui tue » avec deux twists complétement sortis de nulle part et qui nous font lever les yeux au ciel en criant « OMG, C’EST QUOI ÇA ? CE N’EST PAS POSSIBLE, IL MANQUE UN CHAPITRE ! » 👀😱

Oui, les auteures sont sadiques et aiment nous torturer, j’en suis persuadée !
Non sans rire, on ne s’attend tellement pas à cette fin, qu’on reste scotchée un bon moment sur la dernière page en se demandant ce qu’il a bien pu se passer.

Attendre de nouveau un mois, va être une torture.
Je me pose encore plus de questions que lors de la précédente fin.
J’en suis encore toute retournée et je n’ai qu’une hâte, être le 1er mars et pouvoir découvrir ce troisième opus et avoir toutes les réponses à mes questions.

Conclusion :
Un deuxième opus meilleur que le précédent. L’intrigue est bien menée, les personnages sont toujours autant attachants. La plume super addictive…

En bref, une tuerie ! Foncez découvrir cette saga, vous ne serez pas déçus ! 


COUP DE CŒUR


Extraits :
« _ J'en ai marre de jouer la comédie, Ella. Pour moi, il n'existe pas d'autre fille au monde que toi. Si tu me vois en train de parler avec une autre, sache que c'est de toi que je lui parle. Si tu me vois marcher aux côtés d'une autre, sache que je regrette que ce ne soit pas avec toi. Tu es la seule qui compte pour moi. »

« _ C'est la meilleure chose qui soit arrivée aux Royal depuis bien longtemps. »


jeudi 1 février 2018

Bilan du mois N°18

Bonjour à tous 😊

Aujourd'hui on se retrouve pour
le bilan du mois de Janvier 2018 📖📚

Vous trouverez ci-dessous, la liste de toutes mes lectures réalisées ce mois-ci.

N'hésitez pas à me dire si vous avez déjà lus un de ces livres 
ou plusieurs et ce que vous en avez pensé !
😉




_ Rosemary Beach T13 - Best kiss d'Abbi Glines
_ Des jeux T2.5 - Jeux de passions d'Angel B
_ Tentations T1 - Coup d'essai d'Ella Frank
_ Les Héritiers T1 - La princesse de papier d'Erin Watt
_ Off Campus T1 - The deal d'Elle Kennedy (Audio)
_ The Elements T1 - The air he breathes de Brittainy C. Cherry (Audio)
_ The Elements T2 - The fire de Brittainy C. Cherry (Audio)
_ The Elements T3 - The silent waters de Brittainy C. Cherry (Audio)
_ Life on Stage T2 - Beat de Vi Keeland
_ Love Redemption de Laura Brown
_ Fucking Love T1 - For play d'Amhéliie
_ Un coeur pour Robbie de J.P. Barnaby
_ Wild Crows T1 - Addiction de Blandine P. Martin
_ Les Écorchés T1 - Ruine de Tillie Cole
_ Au Bout du Chemin de M.J. O'Shea
_ Nos chemins de travers de Georgia Caldera
_ Nos vagues à l'âme de Georgia Caldera 
_ Apprendre à devenir adulte de Lisa Henry
_ Ivy Years T4 - L'heure de vérité de Sarina Bowen
_ Lux T1.5 - Oubli de Jennifer L.Armentrout

20 lectures dont 2 services presse, 1 relecture 
et 4 livres audio

Et vous, combien de lectures comptabilisez-vous ce mois-ci mes mordus de lecture ?

dimanche 28 janvier 2018

L'heure de vérité de Sarina Bowen

Titre : Ivy Years T4 - L'heure de vérité
Auteur : Sarina Bowen
Editeur : Rennie Road Books
Sortie VF : le 2 janvier 2018

Disponible en format broché et numérique

Quatrième de couverture :
Elle ne voulait pas d'un héros pour la vie.  Il ne voulait pas d'une histoire sans lendemain.

Bella est manager de l'équipe masculine de hockey sur glace de Harkness. Pour la jeune étudiante au contact facile, adepte de l'amour libre et des corps à corps musclés, le sexe est comme une seconde langue, qu'elle pratique couramment alors que d'autres bredouillent encore. Ce que l'on peut raconter dans son dos ne la trouble pas vraiment. Elle ne comprend donc pas pourquoi son sublime voisin a tant de mal à rester ami avec elle après la nuit torride qu'ils ont passée ensemble. Elle sait qu'elle ne devrait pas s'en soucier, mais quelque chose dans son regard couleur expresso la fait douter.

Rafe s'en veut terriblement d'avoir perdu sa virginité sous l'effet de l'alcool dans une histoire sans lendemain. Son éducation catholique stricte lui a toujours appris à aimer son prochain - mais pas avec une bouteille de vin et une boîte de préservatifs. Les murs ancestraux de Harkness ont été témoins de son grand moment de gêne. Mais quand Bella est victime de malchance et subit les coups bas d'une association d'étudiants, Rafe est là pour l'aider à recoller les morceaux.

Bella ne veut pas de l'aide de Rafe. Elle a même décidé de tirer un trait sur les hommes. Dommage que l'étincelle indéniable qui s'est allumée entre eux ne se laisse pas éteindre aussi facilement.



Mon avis : 
Tout d'abord, je tiens à remercier Laure Valentin ainsi que Sarina Bowen pour l'envoi de ce nouvel opus en service presse.

Comme ses trois prédécesseurs, ce nouveau tome est encore pour moi un coup de cœur.

J’avais hâte de faire plus ample connaissance avec Bella, le personnage principal féminin, déjà aperçu dans le troisième livre.
En effet, elle est avant tout la manager de l’équipe de Hockey mais également et surtout la meilleure amie de Graham.

Je n’ai pas été déçue, ce personnage m’a énormément plu et j’ai eu beaucoup d’affection pour elle.
Elle va traverser tout au long du roman diverses épreuves qui feront d’elle, une femme encore plus forte qu’elle ne l’est déjà.
J’aime son caractère et sa personnalité.
Elle n’a pas peur d’affirmer ses convictions.

Rafe, notre personnage principal masculin est… waouh, il est tout simplement parfait !
Je suis tombée sous son charme et je mets au défi toutes celles qui liront ce livre d’en faire autrement.
Sérieusement, ce type à tout pour lui.
Il est jeune, beau, intelligent, il a des principes et il a un respect de fou envers les femmes. Il a été élevé par sa mère dans un des quartiers de la ville de New York, il a reçu une très bonne éducation et il a le cœur sur la main. Prêt à toujours rendre service.
D’ailleurs nous découvrons très vite, qu’une certaine personne s’est payé sa tête, ce qui m’a tout bonnement brisé le cœur.
Et c’est suite à cet incident malheureux (heureux pour nous, lecteur, dirons-nous), que sa relation avec Bella commence.

Dans la première partie du roman, nos deux héros sont liés par une très belle amitié, qui évoluera par la suite en histoire d’amour.
Leur romance se construit au fur et à mesure.
Elle se met en place tout doucement, l’auteur à su faire les choses bien et dans l’ordre (leur première nuit ne compte pas, hein).
On apprécie vraiment le fait de prendre le temps de connaître nos personnages, ainsi que leur environnement.

J’ai tout aimé dans ce roman, que ce soit l’histoire, les personnages, la romance ou la plume de l’auteur, qui reste simple, douce et addictive.
Sarina nous emmène une fois de plus dans son univers.

Pour ma part, l’histoire ne s’essouffle pas, même si on en est au quatrième opus, elle arrive encore à nous émouvoir et à nous faire vouloir un tome de plus.

J’ai d’ailleurs plus qu’hâte de découvrir l’histoire de Lianne, qui m’a énormément intriguée dans ce tome-ci.
Je suis sûre qu’elle nous réserve de belles surprises, cette petite actrice geek !

Conclusion :
Un quatrième tome au top, dans la lignée de ses prédécesseurs.
Des personnages touchants, qui restent différents, mais qui ne les empêche pas de se compléter.  
Une très belle romance, Bella prend le risque de se mettre en couple et elle s’autorise de petites folies. Rafe, reste sûr de lui, certain que Bella et lui, c’est une évidence.
Un très bon livre, et vivement le prochain !


COUP DE CŒUR


Extraits :
« Cet homme me touchait à peine et j’éprouvais déjà une envie éperdue. J’entrouvris les lèvres sous les siennes. La première fois que sa langue glissa sur la mienne, mon désir redoubla. Il avait le goût du bon vin et du sexe. Mes doigts agrippèrent sa chemise en coton. Ralentis, m’intimai-je. Mais l’intense vibration que je ressentais chez Rafe ne me facilitait pas la tâche. Nous avions tous les deux passé une mauvaise journée. Il était logique que nous cherchions à évacuer la pression par une bonne séance de jambes en l’air.
Qui n’en ferait pas autant ?
Souriant contre ses lèvres, je montai sur ses genoux. Alors que mon corps se détendait contre le sien, il poussa un gémissement de désir.
Je le ressentis partout.
_ Bella, chuchota-t-il entre deux baisers. Me matas.
Il suffisait d’avoir grandi à New York pour savoir le traduire. Tu me tues. »

« Quand j’étais petit, il m’arrivait d’aller nager à la piscine municipale de la 173e rue. Au-dessus de la surface, c’était bondé, bruyant et frénétique. Mais dès que je plongeais la tête sous l’eau, le monde se taisait et je m’abandonnais à des sensations pures.
M’abandonner à Bella me faisait le même effet. Le monde se réduisait à la taille de son matelas. Tandis que je la caressais, la réalité était étouffée par sa peau douce et laiteuse et le bruit de nos respirations.
Je savais que si je cessais d’y penser – si je sortais ma tête de l’eau –, le monde réel m’attendait toujours, tapageur et hostile. Mais elle et moi, nous nagions ensemble, nos mains et nos langues mêlées. Je n’avais pas envie de remonter à la surface pour respirer. Plus jamais. »


Book Haul N°18


Vous trouverez ci-dessous, sans plus attendre,
mon book haul du mois de Janvier 😊
Il comporte en tout et pour tout 22 livres ! 📚


N'hésitez pas à me dire si certains livres vous font envie 
ou si vous les avez déjà lus !



Livres Neufs



eBooks

   

Services Presse


Audio




jeudi 25 janvier 2018

Apprendre à devenir adulte de Lisa Henry

Titre : Apprendre à devenir adulte
Auteur : Lisa Henry
Editeur : MxM Bookmark collection New Adult
Prix : 5.99€
Sortie : 28 mars 2018

Disponible en format numérique

Quatrième de couverture :
Nick Stahlnecker a dix-huit ans et n'est pas prêt à grandir pour le moment. Il a un emploi d'été, un cas de panique existentielle et un crush sans espoir sur l'inaccessible Jai Hazenbrook. Mais comment savoir que votre collègue est inaccessible tant que vous ne lui avez pas demandé de le sucer dans des toilettes ?
C'est n'est probablement pas ce que son père voulait lui dire quand il lui disait de se comporter en adulte.
Jai, âgée de vingt-cinq ans, est de retour dans sa ville natale à Franklin, dans l'Ohio. Seulement le temps de gagner assez d'argent pour partir de cette ville infernale. Son objectif à long terme ? Pouvoir parcourir le reste monde. Pour celà, il est prêt à vivre dans le sous-sol de sa mère à court terme, et encore...
Rencontrer Nick ne correspondait pas aux plans de Jai, mais, comme il l'apprendra bientôt, il n'est pas nécessaire de voyager à l'autre bout du monde pour vivre l'aventure d'une vie.
Apprendre à devenir adulte n'est pas un roman d'été. C'est l'histoire d'une amitié d'été - avec des avantages. On y parle de pizza aux garnitures dégoûtantes, de Netflix et du froid, et d'exhibitionnisme (accidentel). C'est tout. Il n'y a pas de sentiments ici. Aucun. Taisez-vous.

Mon avis :
Tout d’abord, je tiens à remercier la maison d’édition « MxM Bookmark » pour avoir accepté ma demande de service presse via le site NetGalley concernant ce roman inédit.

Quand j’ai découvert ce titre sur le site, j’ai tout de suite été intriguée.
En effet, la quatrième de couverture, nous annonce une lecture simple, légère et marrante.

« Apprendre à devenir adulte » est un coup de cœur pour moi !
Absolument tout dans ce roman est maîtrisé.
L’histoire, les personnages, la plume ou encore les références à la culture geek.
L’auteur a fait un travail de fou ; dès la première page on est plongé dans cette romance un peu loufoque mais tellement touchante.

Dans le premier chapitre, on découvre un de nos deux personnages principaux « Nick » qui a dix-huit ans. Il est à un tournant de sa vie.
En effet, il vient d’obtenir son bac et c’est le dernier été avant son entrée en fac.
Il est très dissipé, il est geek et tête en l’air.
Ses parents attendent de lui, qu’il prenne ses responsabilités et devienne enfin un adulte, c’est pourquoi son père lui a dégoté un job chez une de ces connaissances en ville.
Nick est donc employé pour l’été dans un des bureaux d’une société de bâtiment.
Il a de suite un coup de cœur pour Jai, un des employés saisonniers de l’entreprise.
Il en devient dingue et même s’il sait qu’il va tout faire foirer, il tente sa chance avec ce dernier.

Jai est un jeune homme de vingt-cinq ans, qui revient en ville exclusivement l’été pour pouvoir amasser le maximum d’argent possible pour repartir à l’aventure avec pour seule et unique compagnie son sac à dos le reste de l’année.
C’est un homme brisé suite au décès de son père survenu quelques années plus tôt et pour lui c’est essentiel de pouvoir quitter la ville qui l’étouffe tant.
Il trouve Nick mignon et il est attendrit par l’innocence du jeune garçon.
C’est pourquoi il accepte la proposition indécente que lui fait ce dernier.

Mais c’était une très mauvaise idée, et ce qui devait arriver, arriva et ils se retrouvent maintenant tous les deux virés de Grover constructions…

Cependant, suite à cet incident malheureux, Nick décide de s’excuser auprès de Jai et commence alors une amitié améliorée entre nos deux protagonistes.
En effet, ils deviennent « sexfriends » pour les dix semaines à venir.

Ce roman est léger, simple et addictif. Je l’ai lu en quelques heures seulement.
Ses points forts restent : le personnage de Nick, qui possède un humour et des connaissances geek particulières, en effet, nous avons droit à mille et une références sur « Le seigneur des anneaux ; Star Wars, la BD, Netflix… » c’est une bouffée d’air pure pour moi qui adore ces différents univers.
Mais aussi, la plume de l’auteur, qui est douce et facile à lire. Elle réussie à nous emmener dans son monde.

Le fait que Nick soit à une période décisive de sa vie nous renvoie également à une partie de notre histoire personnelle.
En effet, on est tous passé par cette étape de la vie, on a tous ressentie des doutes, on a tous eu peur de se planter et on est finalement tous devenus des adultes.

La façon dont l’auteur amène les choses et très bien écrite. C’est très réaliste !
J’ai adoré et on arrive à s’identifier facilement aux différents personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires.
J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le personnage de Devon, le meilleur ami de Nick ainsi qu’Ebony, la petite amie de celui-ci.

Vous l’aurez compris, ce livre est avant tout une leçon de vie sur comment passer de l’adolescence à l’âge adulte. 
Savoir se poser les bonnes questions, et réussir à obtenir les bonnes réponses.

Conclusion :
Un roman doux, facile à lire et une plume addictive.
Une romance légère avec des personnages attachants.
Des références à divers univers fantastiques qu’on adore et qu’on aime retrouver dans un livre.
Et surtout, on ressort de cette lecture grandie.
Je recommande ce roman à 100%, vous passerez un moment de lecture agréable et sympathique avec un jeune garçon geek et un jeune homme solitaire.


COUP DE CŒUR 



Extraits : 
« _ T’aimes pas les maths ?
_ Qui aime ça ? demande sombrement Nick.
_ J’aimais ça à l’école.
_ Argh, bah tiens.
Nick lève les yeux.
_ Faut que tu sois intelligent ET canon.
Puis il grimace.
_ Waouh, je devrais vraiment pas me laisser aller parfois. »

« _ Parce que tu n’as pas envie d’entendre la vérité, papa !
Les mots lui échappent avant qu’il ne puisse les rattraper :
_ Parce que tu n’as pas envie d’entendre que je suis encore plus foiré que tu ne le pensais, que je fais des choses stupides tout le temps, que je ne sais pas comment grandir et que je ne veux pas aller à la fac pour décrocher un diplôme que je vais de toute façon foirer avant de finir dans un boulot que je déteste !
_ Tu ne veux pas aller à la fac ?
_ Si ! patauge, Nick, j’en sais rien ! Je ne sais pas, d’accord ? Je ne sais pas où j’en suis ! »

« Nick est adorable quand il dort. Tout comme Devon, qui s’est invité pour la soirée film.
C’est perturbant.
Jai sort son téléphone et prend une photo des deux amis lovés l’un contre l’autre comme des chiots, avant de s’allonger près de Nick.
Il ne peut pas rivaliser, quel autre choix lui reste-t-il ?
Ebony : Au secours, ils sont ridicules !
Jai : Je sais, comment on peut lutter contre ça ?
Ebony : Ouais, je te comprends
[…] »


lundi 15 janvier 2018

For Play d'Amhéliie

Titre : Fucking Love T1 - For Play
Auteur : Amhéliie (Amélie C. Astier)
Editeur : Auto édition
Prix : 4.99€ ou 14€

Disponible en format broché et numérique

Quatrième de couverture :
Bienvenue dans l’univers du porno gay. Chez FUCKING BOYS, le monde du X est revisité.
Jaxson Howard est un acteur célèbre. Hétéro, adepte du « Gay for Play », c’est une star reconnue dans son milieu. 
Père d’une petite fille, l’homme jongle entre son métier tabou et sa vie de famille compliquée, faite de choix et de sacrifices.
Quand son partenaire de films décide de mettre brusquement un terme à sa carrière, le label se retrouve dans une position délicate pour leurs affaires. Ils n’ont pas d’autre choix que de lancer un casting pour lui trouver un remplaçant. Ouvrant les portes de la franchise à des inconnus qui ne font pas partis de leur rang. 
Personne n’avait prévu qu’en une rencontre, une alchimie étrange et dangereuse s’installerait lorsque Dereck Cole pénétrait les lieux. Ce dernier est connu pour ses performances toutes aussi impressionnantes les unes que les autres dans le milieu du porno. 
Ouvertement gay, la star tatouée est sans limites. Habitué aux productions trash dans ses anciens labels, son contrat chez FUCKING BOYS en surprend plus d’un. 
Quelles sont les raisons de son arrivée ? Pourtant, malgré des questions restées sans réponses, Jax et Dereck vont se retrouver dans un partenariat flirtant entre professionnalisme et intimité. 
Alors qu’ils vont apprendre à se connaitre, la fiction menace de devenir leur réalité… 
Vont-ils résister ou succomber ?

Mon avis : 
Étant une grande fan de l’auteure et de romance M/M, je ne pouvais pas passer à côté de cette sortie.
C’est avec un réel bonheur que je retrouve la simplicité de la plume d’Amhéliie mais aussi la magie de ses mots.
C’est une valeur sûre. Je ne suis jamais déçue bien au contraire, je ressors toujours de mes lectures en ayant appris quelque chose.

Fucking Love, tome 1 – For play, ne déroge pas à la règle !
J’ai adoré me plonger dans ce nouveau roman.
L’univers que propose l’auteure et qui est abordé dans ce livre m’est totalement inédit et j’avoue avoir été très curieuse de découvrir une romance dans le milieu du porno gay. Ce n’est pas courant, et ma curiosité a été satisfaite en tout point.

J’ai tout aimé dans ce roman.
L’univers, qui m’a énormément plus. J’ai adoré découvrir les coulisses de Fucking Boys, et surtout le réalisme avec lequel c’est écrit.
Les personnages, qui sont très bien travaillés, avec des personnalités différentes et un passé très compliqué, qui nous réserve des surprises.
L’histoire, qui est inédite comme je le disais un peu plus haut.
Et la romance entre nos deux protagonistes qui est légère et douce. Elle se construit au fur et à mesure du roman en commençant tout d’abord par une très belle amitié qui se transforme petit à petit en quelque chose de plus. 
Ce « PLUS » qui veut tout dire et qui surtout nous captive.

J’ai beaucoup aimé Jax, ainsi que la petite Sage.
Cette petite fille est toute mignonne et on ne peut que tomber sous son charme. Je fais désormais partie du club des « foutus par Sage » tout autant que l’équipe de Fucking Boys.
Comment résister à cette petite bouille blonde ? On ne peut tout simplement pas.
Et voir comment son papa se plie en quatre pour elle, c’est très beau.
Jax a appris à survivre tôt et très jeune, c’est un battant, il ne baisse jamais les bras et fera tout ce qu’il peut pour sa fille.
Son passé est sombre et on ressent à travers notre lecture, la solitude dont il a pu souffrir.
Certes aujourd’hui, il n’est plus seul, mais il a du mal à lâcher prise et à accepter l’aide venant de ses amis.
Il veut prouver aux autres et surtout à lui-même qu’il peut tout gérer seul.
Il s’en sort très bien, c’est un excellent père et une bonne personne.

Le personnage de Dereck est beaucoup plus mystérieux. On sait qu’il a trempé dans des histoires louches avec son ancien label et qu’il est encore très perturbé face à son passé.
On découvre très vite qu’il fuit quelque chose et quelqu’un de très malsain.
Il est très touchant, malgré le masque de bad boy, ses tatouages et son caractère, derrière lesquels il se cache, on se prend d’affection pour lui.
C’est un homme bon, qui demande juste à pouvoir tourner la page d’un passé difficile et avoir une chance de pouvoir vivre une vie simple.

Le contexte est très bien exploité et très bien décrit. On voit que l’auteure a fait des recherches et qu’elle sait de quoi elle parle.
C’est réaliste et en lisant ce roman, on s’immerge vraiment dans l’univers.
Moi, en tout cas, je m’y suis vu 😉

Conclusion :
Un premier tome sans faute, qui nous donne envie d’en savoir plus.
On attise notre curiosité pour notre plus grand bonheur et notre lecture nous rend vraiment addictif.
Une fin qui nous maintient en halène pour le prochain opus prévu en août 2018.


COUP DE CŒUR



P.S : Un mot de passe est à dénicher au cours de notre lecture pour avoir accès au site éphémère mis en place par l'auteure. J'ai ouvert l'oeil et trouvé ce MDP. 
Chapeau Amhéliie, le site est très bien réalisé et pour les petits curieux, on est vraiment satisfait ! 😉 


Extraits : 
« _ Parce que je me dis que si je ne dois pas t’avoir du tout, j’aime autant t’avoir au moins une fois. Un week-end, où tu n’es pas Jaxson, le papa, mais Jax, l’homme seulement. »

« _ On le prend ce selfie alors ? lance Jax pour rompre notre fameux silence.
J’acquiesce en me rapprochant de lui. Je lâche mon portable, Jax se colle contre moi pour apparaître sur l’écran. On sourit facilement et sans m’y attendre, au moment où je m’apprête à appuyer sur le bouton pour prendre la photo devant le haricot géant miroir, Jax tourne la tête pour embrasser ma joue.
[…]
_ Je voulais savoir ce que ça faisait d’embrasser un homme en public, m’explique Jax en fourrant ses mains dans ses poches.
[…]
Sans réfléchir, je fais le pas qui nous sépare en l’attrapant par son t-shirt pour le plaquer contre moi. Nos bouches s’écrasent l’une contre l’autre avec violence. Je reste quelques secondes ainsi, attendant sa réaction. Puis, dès que Jax pose une main dans le bas de mes reins, je l’embrasse plus fermement. Nos lèvres bougent en cœur, elle se cherchent, se trouvent, se dévorent et s’activent fermement. Nos langues se mêlent à la danse, je savoure ce rapprochement, les picotements dans mon ventre et la sensation d’être entier.
[…]
_ Maintenant tu sais, je murmure la voix cassée. »

« _ J’ai aimé, Dereck, je poursuis. Chaque instant, parce que c’était avec toi et pas avec un autre.
[…]
_ Et moi, j’aime, chaque fois, parce que c’est avec toi. »


samedi 6 janvier 2018

La princesse de papier d'Erin Watt

Titre : Les Héritiers T1 - La princesse de papier
Auteur : Erin Watt
Editeur : Hugo Roman Collection New Romance
Prix : 17€

Disponible en format broché et numérique

Quatrième de couverture :
Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu’un jour elles allaient s’en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde…

Jusqu’au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l’argent, du luxe du confort… Et… les cinq fils de Callum.

Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d’entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu’est sa place, dans un monde de dénuement qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d’elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal.

Et s’il avait raison ?
Argent, excès, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu’Ella découvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu’elle apprenne à édicter ses propres règles royales.

Mon avis :
Dès l’annonce de la sortie de cette saga, j’ai été conquise.
Sachant que se cache derrière le pseudo d’Erin Watt nulle autre qu’Elle Kennedy ainsi que son amie Jen Frederick. 
Il me tardait vraiment de découvrir cette œuvre.
De plus, ayant plus qu’adoré la saga Off Campus, je ne pouvais pas passer à côté de cette sortie de Janvier.
Et aussitôt acheté, aussitôt lu…

Cette lecture est un véritable coup de cœur pour ma part.
J’ai simplement tout aimé.
L’univers, les personnages, le contexte… bref tout !

Ella, est notre protagoniste principal féminine. C’est elle, l’unique narratrice de ce premier tome.
Elle a dix-sept ans, mais elle est déjà très mature. Elle survit depuis le décès de sa maman survenu quelques mois plus tôt.
Elle un caractère très fort et ne se laissera pas marcher sur les pieds par des petits bourgeois.
J’ai aimé sa personnalité, certes, elle encaisse énormément, mais elle ne plaint jamais, au contraire, elle se relève et enchaîne. Elle est convaincue que son bonheur arrivera bien un jour ou l’autre.

Reed, lui est notre personnage principal masculin. Il a dix-huit ans, et il est très secret. Je trouve qu’on en sait pas beaucoup sur lui, mis à part quelques petites choses par ci, par là mais cela reste vraiment très flou. Il est le leader des cinq Royal, il est dur et froid, il protège sa famille, déteste son père, ferait n’importe quoi pour ses frères.
Le fait qu’on ait pas son point de vue dans ce premier opus, nous empêche d’en apprendre davantage sur lui et c’est dommage.
J’aurais apprécié savoir le comment du pourquoi concernant certains de ses comportements vis-à-vis d’Ella et surtout sur cette fin plus qu’horrible…

J’ai également beaucoup apprécié les personnages secondaires tels qu’Easton ou Valérie.

Easton est le troisième fils Royal et il est assez marrant. 
Il est attachant et j’avoue que mon cœur balance un peu entre Reed et lui.
Il sait charmer et c’est un très beau parleur, il est un des frères qu’on aperçoit le plus dans le roman.
J’aimerai le découvrir davantage, car j’avoue qu’il m’intrigue pas mal lui aussi.

Valérie, elle, sera l’alliée d’Ella. Voir sa meilleure amie.
Elle est issue d’un milieu pauvre comme Ella et vit chez sa cousine Jordan, qui elle, est très riche.
Elle est considérée comme pestiférée et en bas de la chaîne alimentaire.
Notre héroïne va puiser pas mal de sa force grâce à son soutien. Elle sera une bouffée d’air frais dans son quotidien pas toujours si facile.

Cette romance est différente des New Romance qu’a l’habitude d’éditer Hugo.
En effet, on est dans un cadre qui tire plus sur le Young Adult que le New Adult mais la plume des auteures est très addictive. On commence ce livre et on ne peut s’empêcher de tourner les pages au fur et à mesure. Très vite on arrive à la fin et on souhaite la suite !

L’univers du roman est très proche d’un épisode de la série Gossip Girl.
On y retrouve la jeunesse dorée, des ragots, des machinations, des mensonges, de la trahison, bref une élite qui dirige tout le monde grâce à leur statut, leur fortune, leur famille.
Ella est une intruse dans leur petit monde, personne ne semble vouloir l’accepter.
Elle devra se battre pour n’avoir rien qu’une petite chance.

Bref, un premier opus au top.
La plume est fluide, simple et facile à lire, le fait qu’il soit écrit à quatre mains ne se remarque pas.

Conclusion :
Un premier tome d’une saga qui s’annonce plus qu’explosive. Des personnages avec des personnalités et des caractères très forts. Une romance compliquée mais qui nous captive. On veut savoir la suite de l’histoire. Un livre plus qu’addictif. Vivement février pour avoir le T2 !


COUP DE CŒUR



Extraits :
« _ Je t’ai désiré à la seconde même où je t’ai vu, m’avoue-t-il.
_ Vraiment, je le taquine, tu veux dire lorsque je suis entrée chez toi et que tu es resté à me dévisager du haut de l’escalier ?
_ Oh oui. Tu es entrée fringuée comme une SDF, avec cette chemise de flanelle boutonnée jusqu’au cou et ton regard flamboyant posé sur moi. C’était le truc le plus torride que je n’ai jamais vu.
_ Je pense que nous n’avons pas la même définition du mot « torride ». »

« _ Ta place est ici. Tu es ce qui est arrivé de mieux à notre famille. »

« _ Tu m’en veux d’avoir cogné ce sale type, ce soir ?
Je suis trop distraite par ses caresses pour comprendre sa question.
_ Tu t’es battu avec Tony ?
_ Non, ce connard de Scott.
Ses muscles se raidissent.
_ Personne n’a le droit de te parler comme ça. Je ne les laisserai pas faire.
Je souris et je me penche pour l’embrasser à nouveau.
_ Peut être que ça signifie quelque chose à mon sujet, mais je trouve ça bandant quand tu te transformes en homme des cavernes pour moi.
Il sourit.
_ Tu n’as qu’à dire un mot, et je te file un coup sur la tête avant de te traîner dans une cave.
J’éclate de rire.
_ Ouille, c’est tellement romantique.
_ Je n’ai jamais dit que j’étais doué pour ça.
Sa voix se fait plus rauque.
_ Mais je suis doué pour d’autres trucs. »